silentlambs - It's time to protect children. It's time to stop being a silent lamb.
Home Assistance Personal Experiences Education Press Donate/Become a SL Member Sitemap silentlambs Store
Search

                            Commentaire TP Témoins avec synthés

 

00.10

Nous avons tous un jour reçu la visite des Témoins de Jéhovah. Infatigables démarcheurs de Dieu, armés d’un large sourire, ils nous annoncent l’imminence de la fin du monde et nous promettent l’avènement du paradis sur terre. En Suisse, les adeptes sont 18 000. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui ont la foi, de ceux qui l’ont perdue et de ceux qui dénoncent un énorme scandale. Dans ce reportage, tous nos Témoins ont un point commun, ils ont grandi avec Jéhovah.//

 

01.30

Amanda et Fulvio sont frère et sœur. Ils sont nés de parents Témoins de Jéhovah. Adultes, ils ont pris leur distance avec la religion… Aujourd’hui, ils portent un regard acide sur leur jeunesse de porte en porte.//

 

Amanda di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

Fulvio di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

03.09

De sa scolarité à Genève, Amanda conserve le souvenir de toutes les fêtes manquées. Des fêtes aux racines païennes pour les Témoins de Jéhovah. Païennes, donc interdites.//

 

Amanda di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

04.46

Chez les Témoins de Jéhovah, tout est immuable, comme leur unique référence: la Bible. Depuis l’enfance d’Amanda, rien n’a changé//

 

04.58

En Valais, la famille Udry est considérée comme un exemple

de cet accomplissement spirituel prôné par les Témoins de Jéhovah. La hiérarchie romande a d’ailleurs soigneusement organisé notre visite chez eux. Le père de famille occupe la fonction d’Ancien, l’équivalent d’un pasteur. On est samedi, Claude-Alain Udry est l’un des orateurs à la tribune de la Salle du Royaume.//

 

Claude-Alain Udry

Ancien, Témoins de Jéhovah, Vétroz, Valais

 

 

 

 

07.07

Cette exigence de pureté, le fils aîné de la famille Udry la vit au quotidien. Par exemple, aller en camping avec des amis, garçons et filles, c’est interdit.//

 

Claude-Alain Udry

Ancien, Témoins de Jéhovah, Vétroz, VS

 

09.29

Des relations parfaitement pures sous le regard de Dieu. L’image court de page en page dans les publications des Témoins de Jéhovah.

 

09.39

De leur adolescence soumise à ce vœu de perfection que leurs parents avaient fait pour eux, Amanda et Fulvio gardent le goût amer d’un enfermement, d’une adolescence volée.//

 

Fulvio di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

11.11

La voie du bonheur est tracée par la Bible, ou plutôt par l’interprétation que les Témoins de Jéhovah en font. Cette voie est pavée d’interdits. Aucun sport de compétition n’est admis, pas même le foot. Toute activité politique est proscrite. Interdit aussi d’être juré dans un procès, de jouer aux échecs ou même de porter un bijou en forme de croix. Des interdits qui s’ajoutent aux plus connus, la transfusion sanguine ou le tabac. A côté de ces interdits, il y a aussi les règles de comportement.//

 

12.06

Le père est responsable de la stricte observance, même quand les enfants ont largement dépassé l’adolescence.//

 

Fulvio di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

12.12

Le père de Fulvio a lui aussi a quitté la congrégation. Mais auparavant, il ne tolérait aucune transgression.//

 

Fulvio di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

Roberto di Stefano

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

 

 

 

13.45

Roberto, le père d’Amanda et Fulvio, est lui aussi né de parents Témoins de Jéhovah. Dans les années 60, il se sent des talents d’organisateurs. Remarqué pour son zèle d’Ancien, il grimpe dans la hiérarchie.//

 

Roberto di Stefano

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

 

14.17

Roberto est à l’époque cadre supérieur chez Dupont De Nemours à Genève. Entre son travail au sein de la multinationale et le service de Jéhovah, les journées sont longues.//

 

Roberto di Stefano

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

 

15.06

Au sommet de cette organisation quasi militaire: la WatchTower, la Tour de Garde… Le Vatican des 7 millions de Témoins de Jéhovah est à Brooklyn, près de New York… Les Témoins de Jéhovah sont une religion jeune, inspirée en 1881 par Charles Russel, un américain à l’époque âgé de 30 ans.

Sa relecture de la Bible le convainc que le Christ est déjà de retour parmi nous, bien qu’invisible, et qu’Harmaguédon, la fin du monde, est proche.//

 

Roberto di Stefano

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

 

16.35

A plusieurs reprises, les Témoins de Jéhovah annoncent même une date pour la fin du monde.//

 

Roberto di Stefano

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

 

17.00

Ainsi, les enfants qui grandissent avec Jéhovah sont imprégnés de l’imminence de la fin du monde. Cette prophétie construit peu à peu un mur invisible qui les sépare des non-croyants…

Pour répondre à nos questions de fond, les Témoins de Jéhovah en Suisse Romande ont désigné un Ancien. Il nous reçoit dans une salle du royaume.//

 

Georges-Philippe Mayor

Service d’information pour la Suisse romande des Témoins de Jéhovah

 

 

 

 

18.55

L’horreur d’Harmaguédon sera donc suivie du paradis sur terre. Seuls ceux qui seront choisis par Dieu y entreront. Tous les autres mourront. Etre Témoin de Jéhovah, c’est servir un Dieu qui opérera bientôt le tri final. C’est l’espoir de gagner sa place au paradis.//

 

Georges-Philippe Mayor

Service d’information pour la Suisse romande des Témoins de Jéhovah

 

19.39

La vie véritable de cet homme est un enfer. Depuis 8 mois, son fils de 12 ans, Antoine, refuse de le voir.//

 

Il attribue la séparation à la religion de la maman, Témoin de Jéhovah.//

 

20.55

Avant la naissance d’Antoine, la maman disait s’être éloignée des Témoins de Jéhovah. Une fois enceinte, elle décide de revenir à la religion que pratique sa famille.//

 

Anne-Marie Grimaldi

Estavayer-le-lac, Fribourg

 

23.22

Le père exige aujourd’hui l’anonymat. Il craint les représailles de Témoins dans son travail.//

 

21.59

La maman d’Antoine dit avoir tout fait pour encourager le partage de garde.//

 

Anne-Marie Grimaldi

Estavayer-le-lac, Fribourg

 

23.44

Mais à la fin de l’année dernière, le partage de la garde est rompu.//

 

24.31

Le papa continue pourtant de bénéficier du droit de voir son fils, il va consulter son avocat. Face à ce qui est présenté comme une décision de l’enfant, le cas est épineux.//

 

25.05

Face à une religion qui impose une vision du monde et de strictes préceptes de vie, les parents se déchirent, l’enfant, lui, est écartelé.//

 

Me Laurent Schneuwly

Avocat, Fribourg

 

26.58

Pour éviter de telles situations, les Témoins de Jéhovah ont un précepte bien plus clair que la loi suisse: un précepte, bien sûr, puisé dans la Bible.//

 

Georges-Philippe Mayor

Service d’information pour la Suisse romande des Témoins de Jéhovah

 

 

27.52

Le mot chrétien signifie ici Témoins de Jéhovah… Amanda, qui a grandi avec Jéhovah, ne s’y trompe pas.//

 

Amanda di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

29.16

Ainsi, l’avenir des enfants de Témoins de Jéhovah est tout tracé. Des copains d’enfance à la découverte du chaste amour, on est invité à tisser des liens uniquement avec les élus du paradis promis.//

 

Amanda di Stefano

Ex-adepte des Témoins de Jéhovah

 

 

29.28

C’est le cas de cet homme que nous appellerons Eric. Il est toujours Témoins de Jéhovah comme toute sa famille . Il sait que nous donner cette interview lui est interdit.//

 

 

30.07

Depuis 10 ans, Eric nourrit des doutes, il sent sa foi vaciller. Mais à l’intérieur de sa congrégation, les doutes n’ont pas droit de cité.//

 

 

30.44

Des doutes encore renforcés le jour où son enfant, très malade, doit subir une transfusion sanguine, l’un des interdits majeurs chez les Témoins de Jéhovah.//

 

 

31.32

Eric n’a jamais dit que son enfant avait finalement subi une transfusion, Il n’est pas prêt à boire le calice de l’excommunication.//

 

32.37

Souffrance de l’enfermement mental, pression constante du groupe, terreur d’une excommunication qui conduit à la mort sociale, nous sommes loin du paradis. Pourtant, il y a pire.//

 

32.49

Depuis 2002, des victimes de pédophilie au sein des Témoins de Jéhovah osent mettre en ligne leurs témoignages sur Internet. Nous sommes dans le Tennessee, près de Nashville, chez Charlie Jones. Il a 8 ans quand sa mère le confie à un autre membre de sa congrégation.//

 

33.11

Charlie Jones

Memphis, Tennessee

 

« Mes parents m’ont laissé avec quelqu’un, un autre membre de la congrégation, parce qu’ils avaient quelque chose à faire, cet homme devait me garder. Une fois chez lui il a abusé de moi, c’est même arrivé à deux reprises. »

 

« Quand ma mère est revenue, il était en train d’abuser de moi, il m’a lavé très vite et m’a amené à ma mère, j’étais en pleurs. Pour expliquer pourquoi je pleurais, il lui a dit que je m’étais mal comporté, et du coup ma mère m’a puni. »

 

33.49

William

« Pourquoi à votre avis est-ce arrivé entre membres de la congrégation, est-ce qu’il y a une raison particulière ? »

 

 

 

 

33.57

Charlie Jones

Memphis, Tennessee

« Oui, en ce qui concerne mon cas, c’est parce que mes parents ne savaient pas que c’était un pédophile. Et c’est que qui est arrivé très souvent, les gens déménagent, passent d’une congrégation à l’autre, et on ne dit jamais à personne dans la nouvelle congrégation ce qui s’est passé avant. »

 

34.17

William

« Même si l’ abuseur est connu en tant que tel par les Anciens ? »

 

34.24

Charlie Jones

« Oui, personne ne peut savoir parce que la congrégation reçoit l’ordre de conserver le secret. »

 

34.30

Il a 36 ans quand il lit d’autres témoignages de victimes sur Internet. Il se décide à rendre public son secret. Ses parents coupent alors tous les ponts avec lui.//

 

34.44

Charlie Jones

Memphis, Tennessee

« Ma mère est morte il y a trois semaines. Quand je suis allé au Texas pour les funérailles, je suis passé devant chez mon père, je lui ai demandé si je pouvais venir le voir, il m’a dit non.//

 

« Les Témoins de Jéhovah se considèrent comme une organisation parfaite dans un monde imparfait, si ils laissent filtrer la moindre information sur ce qui se passe vraiment à l’intérieur, ils ne peuvent plus donner l’image d’une parfaite organisation. »

 

35.19

Avec sa femme, Charlie Jones rend visite à son ami Bill Bowen. Si autant de témoignages sont en ligne sur Internet, c’est grâce à cet homme.//

 

35.29

Bill Bowen

Nashville, Tennessee

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

 

« J’ai utilisé le terme « paradis des pédophiles », à mon avis dans aucune autre religion il n’y a autant de pédophiles que parmi les Témoins de Jéhovah. »

 

35.37

Bill Bowen est lui aussi né de parents Témoins de Jéhovah. Il exerce la responsabilité d’Ancien quand il découvre qu’un pédophile abuse d’enfants dans sa congrégation. Il demande à sa hiérarchie le droit de le dénoncer à la police.//

 

35.54

Bill Bowen

Nashville, Tennessee

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

« On m’a répondu de lui demander de se dénoncer lui-même ou bien,  si il refusait, de laisser ça entre les mains de Jéhovah .J’ai eu le sentiment de me trouver face à un mur moral et éthique infranchissable. J’ai réalisé que si je suivais les ordres du département légal des Témoins de Jéhovah, j’autoriserai un abuseur à avoir encore accès à des enfants. »

 

36.23

Bill Bowen quitte les Témoins de Jéhovah. En 2001, il crée sur Internet le site « Silentlambs », brebis silencieuses. Pour la première fois, la parole est donnée aux victimes. Mais ce n’est pas tout. Il rend aussi public des informations obtenues secrètement auprès du sommet de la hiérarchie. Une base de données accablante.//

 

36.47

Bill Bowen

Nashville, Tennessee

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

« La base de données que j’ai obtenue et mise en ligne en avril 2002 démontrait qu’il y avait eu 23 720 cas avoués par les abuseurs »

 

37.00

Bill Bowen affirme que trois personnes différentes, toutes trois actives au sein de la WatchTower, lui ont indiqué ce même chiffre: 23 720 cas d’abus sexuels sur enfant.

 

37.16

Bill Bowen

Nashville, Tennessee

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

« J’ai alors invité la direction des Témoins de Jéhovah à me corriger si j’avais tort et à me donner le nombre exact. Même si il était très nettement inférieur. Il fallait tout faire pour donner l’information exacte. La seule réponse officielle qui m’a été faite, c’est que cela n’a aucun sens de donner un tel chiffre. »

 

37.40

William

« Vous n’avez jamais été poursuivi par la WatchTower ? »

 

37.44

Bill Bowen

« Jamais une seule fois, ils ne m’ont jamais approché, ils ne m’ont jamais intenté un procès ».

 

Tout de suite

37.51

Depuis 2001, Bill Bowen affirme recevoir en permanence des témoignages de victimes d’abus sexuels au sein des Témoins de Jéhovah.//

 

38.01

Bill Bowen

Nashville, Tennessee

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

« Chaque semaine, nous recevons des témoignages de victimes qui trouvent le site pour la première fois, j’estime que nous avons reçu en tout des témoignages de 7000 victimes.

 

38.16

William

De quels pays ?

 

Bill Bowen

Actuellement ça doit venir de 40 à 50 pays. »

 

Gouttes de pluie

38.35

Ici dans le Tennessee, la concurrence est vive entre les baptistes, les évangélistes et les innombrables déclinaisons du fondamentalisme chrétien. Nous sommes dans ce que les américains appellent la Bible belt. La ceinture de la Bible. Pour affronter la concurrence, les Témoins de Jéhovah délèguent leurs prêcheurs les plus fervents…

C’est le cas de Barbara et Joe Anderson. Dans les années 90. ils construisent cette salle du Royaume près de Nashville.//

 

39.10

Barbara Anderson

Ex-archiviste à la WatchTower, siège mondial des Témoins de Jéhovah

« Quand nous sommes arrivés ici c’était clairement dans le but de convertir les gens à la religion des Témoins de Jéhovah. »

 

 

 

39.19

Joe Anderson

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

 

 « J’ai été un Ancien pendant près de 40 ans »

 

39.23

A l’époque, leur foi est sans faille. Ils considèrent comme un privilège les  vingt ans qu’ils ont passés à Brooklyn, dans le saint des saints de la WatchTower.//

 

Barbara s’est consacré au rayonnement mondial de la parole de Jéhovah.//

 

39.48

Barbara Anderson

Ex-archiviste à la WatchTower, siège mondial des Témoins de Jéhovah

 

« J’étais archiviste pour le département des publications et c’était pour un grand projet. J’ai contribué à la rédaction d’un livre d’histoire des Témoins de Jéhovah. »

 

40.02

En 92, Barbara et Joe sont même parmi les rares élus que les Témoins de Jéhovah montrent en exemple.//

 

40.14

Barbara Anderson

Ex-archiviste à la WatchTower, siège mondial des Témoins de Jéhovah

 

« Mon mari et moi en 1992, nous avons été sur la couverture du magazine Réveillez-vous, pour être précis c’est le numéro de juillet 1992… Je suis là… et là c’est mon mari. »

 

40.30

William

« A cette époque, à la WatchTower, on vous faisait 100% confiance ? »

 

40.35

Barbara Anderson

Ex-archiviste à la WatchTower, siège mondial des Témoins de Jéhovah

 

« Oui tout à fait. Je pouvais rentrer librement partout à la bibliothèque et partout où il y avait des archives historiques. Ils me faisaient vraiment confiance.»

 

 

 

40.51

Le scandale de la pédophilie, Barbara Anderson va en prendre conscience au plus haut niveau. Son supérieur l’invite à trier des lettres à ce sujet adressées à la WatchTower. Elle se souvient de sa stupéfaction face au nombre de cas.//

 

41.10

Barbara Anderson

Ex-archiviste à la WatchTower, siège mondial des Témoins de Jéhovah

 

« Il y avait ces hommes, ces abuseurs, qui faisaient des saletés avec les enfants, mais quand ils étaient accusés, comme personne d’autre n’avaient vu ce qu’ils faisaient, un problème se posait : un précepte de la WatchTower reprend un commandement de la bible. Pour qu’une faute soit établie, un autre témoin visuel, en plus de la victime, doit y avoir assisté, et bien sûr pour un abus sexuel ça n’arrive jamais, du coup les accusations n’aboutissaient jamais à rien. »

 

41.48

En tant qu’Ancien, Joe se souvient, lui, des directives formelles de la WatchTower sur ce point.//

 

41.57

Joe Anderson

Ex-ancien des Témoins de Jéhovah

« A l’école des Anciens où je suis allé, ils nous ont bien dit qu’en cas d’abus sexuel sur les enfants, il fallait tout de suite et en premier téléphoner à la WatchTower. »

 

42.14

La WatchTower est donc bien informée. Barbara Anderson fait part à ses supérieurs de son cas de conscience. Comment tolérer que des abuseurs ne soient pas publiquement démasqués ?//

 

42.29

« Je leur ai dit qu’à mon avis les membres des congrégations devaient être avertis. » 

 

42.38

Barbara Anderson n’obtiendra jamais gain de cause. Elle suit l’exemple de Bill Bowen. Elle alerte la médias. Elle évoque les lettres qu’elle a vues.//

 

Channel 4, WSMV TV, Nashville

 

42.44

« Beaucoup de ces lettres dénonçaient des abus sexuels et certaines accusaient même des responsables de congrégations d’être leur abuseur ».

 

« Si les victimes ne pouvaient pas prouver leurs accusations, elles étaient menacées d’être excommuniée, c’est pour ça que le secret a été gardé pendant tant d’années. »

 

 

43.18

Excommuniée comme Bill Bowen pour avoir parlé, Barbara continue d’enquêter, de l’extêrieur cette fois. Elle apprend que la WatchTower a secrètement versé des millions de dollars à certaines victimes d’abus sexuels afin d’éviter un procès public. Archiviste de profession, Barbara se met à fouiller les archives judiciaires. Elle tombe sur ce document confidentiel qu’un procureur américain a obtenu de la WatchTower.//

 

43.45

Barbara Anderson

Ex-archiviste à la WatchTower, siège mondial des Témoins de Jéhovah

« J’ai été absolument stupéfaite, c’était un formulaire qui concernait uniquement l’abus sexuel sur enfant avec des blancs à remplir par les Anciens, ça prouve déjà qu’il y avait beaucoup de cas à traiter. »

 

44.02

Le formulaire est un document interne à la WatchTower à remplir lors de chaque cas d’abus sexuel connu. Il contient une question qui dénote l’état d’esprit de ses auteurs.//

 

44.15

Phrase à lire comédien

« Combien d’Anciens estiment que la victime est d’une façon ou d’une autre en faute ou a volontairement participé aux actes. »

 

44.21

Barbara Anderson

Ex-archiviste à la WatchTower, siège mondial des Témoins de Jéhovah

« Toute personne qui a étudié correctement le phénomène de l’abus sexuel sur des enfants vous dira que ce n’est jamais, au grand jamais, une question que l’on peut poser. »

 

44.34

Un autre élément la fait sursauter. Aux Etats-Unis, la loi diffère d’un Etat à l’autre. Dans certains Etats les ecclésiastiques n’ont pas droit au secret professionnel. Dans ce cas, e formulaire donne l’ordre aux Anciens d’aller à une cabine téléphonique dénoncer anonymement l’abus sexuel.

Dans les autres Etats, la WatchTower rappelle aux Anciens qu’ils peuvent garder le secret.//

 

44.59

Barbara

« J’ai pensé : mais comment des chrétiens peuvent faire ça ? »

 

Georges-Philippe Mayor

Service d’information pour la Suisse romande des Témoins de Jéhovah

 

45.49

Quelque part en Suisse, un ex-Ancien des Témoins de Jéhovah dit avoir vécu une autre réalité. Il brûle de témoigner, mais craint fortement les représailles pour lui et sa famille. Il décide d’écrire le texte de son témoignage. Nous l’authentifions mot pour mot chez un notaire. Puis nous demandons à un comédien de le lire.//

 

Texte lu par un acteur

Témoignage écrit authentifié devant notaire

 

Georges-Philippe Mayor

Service d’information pour la Suisse romande des Témoins de Jéhovah

 

50.20

En Suisse, la loi stipule que les abus sexuels sur enfants doivent être dénoncés à la police par toute personne qui en a connaissance. Toute personne, sauf celles qui sont couvertes par le secret professionnel. Nous avons consulté un avocat expert dans le domaine des croyances.//

 

Me François Bellanger

Avocat, PSDT conseil de Fondation

Centre d’Information Intercantonal sur les Croyances

 

50.53

Seulement voilà, la Suisse ne dresse pas de liste officielle de religions. Il appartient au tribunal au cas par cas d’apprécier le caractère ecclésiastique de la fonction d’Ancien des Témoins de Jéhovah. Plus globalement, Me Bellanger est convaincu que notre législation comporte une grosse lacune.//

 

Me François Bellanger

Avocat, PSDT conseil de Fondation

Centre d’Information Intercantonal sur les Croyances

 

51.35

La foi des Témoins de Jéhovah, aussi rétrograde qu’elle puisse paraître aux non-croyants, ne se discute pas. En revanche, les lacunes de la législation suisse méritent réflexion. Aucun élu suisse n’a osé la mener au cours de ces dernières années.


Home | Assistance | Personal Experiences | Education | Press | Donations/Membership | Merchandise
Guestbook | Courage Awards | Newsletter | Contact Us | Affiliates | Sitemap
Copyright © 2003 by silentlambs.org. All rights reserved.